Agra et le légendaire Taj Mahal


Agra et le légendaire Taj Mahal

La ville d’Agra, qui fut un temps la capitale de l’empire moghol, abrite l’un des monuments les plus célèbres au monde, le Taj Mahal, devenu en quelque sorte l’emblème de l’Inde. Avec pas moins de 10 000 visites par jour, ce monument semble jouir d’un prestige sans commune mesure en Inde, probablement dû au mythe romantique qui l’entoure.

La ville actuelle d’Agra est fondée en 1501-1504 par Sikandar Lodi, le sultan de Delhi, qui en fait sa capitale. Lorsque Babur, le premier empereur moghol destitue le sultan de Delhi, il s’empare alors d’Agra en 1526. Son petit-fils Akbar lui rend son statut de capitale en 1556.

Du milieu du 16ème au milieu du 17ème siècle, la ville connaît son apogée sous les règnes successifs d’Akbar, Jahangir et Shah Jahan. C’est ce dernier qui fait construire le Taj Mahal en 1631 avant de transférer, en 1658, la capitale de l’empire à Delhi.

Outre le fameux Taj Mahal, les empereurs moghols ont laissé derrière-eux un riche patrimoine architectural qui attire un flot considérable de touristes chaque année.

Le Taj Mahal

Le Taj Mahal qui signifie « le palais de la couronne », est situé à Agra, au bord de la rivière Yamuna, en Inde. C’est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol musulman Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu’elle allait à la campagne. Elle trouve une première sépulture sur place dans le jardin Zainabad à Burhanpur. La construction du mausolée commence en 1631 et est achevée dans sa plus grande partie en 1648. Son époux, mort le 31 janvier 1666, est inhumé auprès d’elle.

Miniature de Mumtaz Mahal et Shah Jahan
Miniature de Mumtaz Mahal et Shah Jahan

Plusieurs affirmations viennent démonter le mythe romantique du Taj Mahal.

Le complexe serait, plutôt qu’un mausolée destiné à une épouse favorite, une démonstration de pouvoir. Ces théories s’appuient notamment sur la personnalité de l’empereur Shah Jahan qui était loin d’être sentimental.

Le Taj, qui a mis vingt-deux ans pour être achevé, a été construit par vingt-deux mille travailleurs traités comme des esclaves. Shah Jahan aurait eu au cours de sa vie pas moins de 2000 épouses emprisonnées dans un harem sans compter qu’Arjumand Banu Begam, la favorite qui est enterrée au Taj Mahal est morte suite à d’excessives grossesses. Vous avez-dit romantique ?

D’autres thèses comme celle développée par Purushottam Nagesh Oak affirment que le Taj Mahal n’a pas toujours été le mausolée que l’on connaît, mais qu’il fut, avant d’être transformé par l’empereur, un palais et un temple védique dédié à Shiva, le Tejomahalay. Cette hypothèse n’a pas reçu d’approbation de la part de la communauté scientifique.

Catégories

Il est 1 commentaire

Add yours